Bref, j’ai fait des économies

Hier, suis passée chez SÉPHORA, pas pour acheter, juste pour passer le temps, tuer une heure que je savais perdue, euthanasier des minutes inutiles et superflues.

Il semblait n’y avoir personnes, hormis les vendeuses qui discutaient entre elles, qui semblaient bien oisives. Tout comme moi. Moi qui me promenais lentement, lentement de rayons en rayons, lorsque tout à coup j’ai vu un attroupement. Je me suis approchée, ben oui je suis curieuse, voir quel était l’objet de leur convoitise. Il m’a fallu jouer des coudes, suis gentille mais faut pas pousser. Et puis toucher et voir de prêt, et là je n’en ai pas cru mes yeux, fallait croire que Mercure le Dieu du commerce était à mes côtés dans ce temple de la futilité. Oui, y avait des trucs, des trucs qui semblaient m’attendre, car sinon comment comprendre qu’ils fussent (wouha un imparfait du subjonctif, c’est pas tous les jours que j’arrive à en caser un ! je vais en user dès aujourd’hui au boulot, suis sûre d’avoir du succès. enfin si je suis comprise …) encore là, vierges sur cette étagère en partie désertée. Je vous présente donc mes achats, mes chouchous, mes roudoudous

Hé, je m’emballe ! Du calme ! J’y peux rien, ça me fait toujours ça les bonnes affaires, dépenser de l’argent en toute bonne conscience. Parce que ces trucs là de toutes manières tôt ou tard j’allais me les acheter. .

Donc, je vous explique CALMEMENT ! D’abord la trousse STRIVECTIN  à 29€70, soit un rabais de 70%. STRIVECTIN j’aime bien, mais son prix seul c’est du délire, et ne comptez pas sur moi pour une telle folie. Deux fois par an au moment des soldes je me l’offre. Le tube dure longtemps, et puis j’alterne avec des plus basiques. Et là je vais pouvoir m’essayer à leur gommage, c’est nouveau pour moi. J’adore C’est pas cadeau, puisque j’ai payé, mais là, c’est plus que raisonnable. Donc je peux.

Et puis les AQUA CREAM de MAKE UP FOR EVER. Cette marque fait partie de mes favorites : crayons waterproof pour mes yeux et rouges à lèvres, et ces petits pots de couleurs intenses ! Une fois de plus j’adore ! Le rouge je l’avais déjà, mais il tirait sur sa fin, fallait me décider, et là je n’ai pas réfléchi, je m’en suis emparée … avec l’orangé, qui me faisait du gringue depuis quelques mois déjà.

Reconnaissez que j’aurais été idiote de résister (là je m’entraîne pour m’en expliquer auprès de qui je sais, mais qui s’en fout finalement. L’important est que je sois sois jolie, n’est-il pas).

IMG_0783

Et puis, alors que je me dirigeais vers la caisse, une vendeuse m’a tendu un panier et m’a dit « vous avez trouvé votre bonheur ». Ben non, mademoiselle, assurément des petits plaisirs, oui, avec le plaisir que procure la vraie bonne affaire. Le bonheur et moi avons rendez-vous ce soir, pour une balade main dans la main autour du port.

Ceci n’est pas un article beauté

D’accord je vais vous parler de mon dernier achat chez Séphora, mon dealer à anti-dépresseur, ma drogue douce. D’accord je vous vous parler crayon khôl, mais suis pas une bloggeuse beauté, suis juste là pour vous faire un brin de conversation, comme de bonnes copines autourd’une bière d’un thé.Imaginons que je vous retrouve après une journée de boulot et avoir fait un crochet dans les rayons de MA parfumerie, celle à laquelle je suis fidèle, chez laquelle j’ai même ma carte d’entrée, mais où allez donc comprendre personne ne me reconnait. Attention, on m’y salut, me sourit, mais un peu mécaniquement. Séphora, c’est la mort du petit commerce, le mammouth qui écrase l’esthéticienne, la promo en folie, les exclusivités alléchantes. Et j’en suis complice.

Cette semaine j’ai appris la fermeture à Aix-en-Provence de la Maison 24 Saporta, l’écrin à parfums rares. La vendeuse dont le langage,  à nul autre pareil était un bouquet fleuri boisé chypré, va s’en aller vers de nouvelles aventures. Je me vis un peu coupable, et sais qu’il n’en est rien, et lui souhaite une belle continuation. Comment pourrait-il en être autrement lorsque l’on a un tel talent.

Et puis il y a l’exquise Corinne du Spa Kanuméra (toujours à Aix-enProvence), la magicienne aux doigts de fée qu’elle fait courir sur nos corps, y effaçant fatigue douleurs et usure du temps. Croyez-moi ses massages sont de purs moments de délices. Essayez, et tenez moi au courant …

Ces femmes sont des guerrières, des âmes bien trempées, dont je ne pouvais que vous parler, mais qui ne vendent pas de crayon.

Parce que moi, cela fait des décennies années que je glisse du khôl dans mes paupières. J’ai bien essayé d’arrêter. Je me suis essayé à l’eye-liner, me sens entendu demander si j’étais fatiguée. Et puis récemment, je me suis essayé au nude le vrai, le total, le complet, le naturel. Toute une journée durant. Et entendre un voix glisser, le lendemain matin, du couloir alors que j’occupais la salle de bain, « dis tu te maquilles les yeux aujourd’hui ? Ça te donne un petit air coquin ».

Wouhé, voilà, c’était dit. Et entendu.

Alors cette semaine, je m’en suis allée acheter un crayon Make up for ever, et je me suis laissée séduire par un smashbox, marron. L’attrait de la nouveauté. Une envie de découverte, d’être un peu bousculée dans mes habitudes. Je me suis renseignée sur cette marque nouvelle sur la scène marseillaise. Le vendeur m’a confirmé que je ne m’était pas trompée, que cette marque est la concurrente de ma préférée, spécialisée dans le maquillage technique et studio. Que Smashbox est américaine alors que Make up for ever est française.

Voilà, maintenant vous en savez autant que moi, et peut-être même plus.

Me reste à rajouter, que suis contente de mon choix, que le marron je le réserve à la journée, le noir étant une parure nocturne. Et que je m’en vais mettre du rose sur les joues