Toute petite sous ma couette

C’était un samedi soir, une fin de long week-end cadeau entre copines, un samedi à refaire le monde, à retourner en enfance, en adolescence, à ses années de sagesse dont nous avons tourné la page, auxquelles nous avons tourné le dos.

C’était une soirée à jouer aux Bodins, enfin surtout elle car moi je suis une experte en informatique comme je vous en ai déjà fait part une galérienne qui s’assume et s’obstine, tablettes sur les genoux. C’était une soirée ponctuée de essaies encore, recommences, patience, tu vas y arriver, de nos rires, fous-rires et rires fous, une soiree de bonne humeur de moqueries amicales et réciproques, en buvant du thé pour nous réconforter.

C’était notre soirée de partages et de découvertes, une soirée durant laquelle je lui ai fait connaître mon nouveau chouchou, le nouveau Détox de chez Kusmi Tea, au délicieux goût d’agrumes, de pamplemousse régressif.
Il était minuit, la discussion s’éternisait, rebondissait, elle connaissait les risques et les conséquences, elle a bu son deuxième bol, par inadvertance, par étourderie.

Puis vint l’heure tant redoutée de nous séparer, chacune dans sa chambre, chacune son étage, bonne nuit à demain. La couche-tard, moi, avait deux bons livres qui l’attendaient, un à finir, l’autre à commencer, lovée au cœur de la nuit, mon moment préfère. Une porte s’est ouverte, une autre refermée. Rageusement. Je devinais sa juste colère et son objet, le ballet nocturne que ma pauvre victime et sa petite vessie venaient de commencer. J’ai bondi du lit pour en rire lancer un bon mot de loin, me suis ravisée. Je me suis faite toute petite, bien à l’abri sous ma couette, rires et honte étouffes sous mon livre. Je ne doutais pas ne rien perdre pour attendre, que son bonjour serait cuisant … Et bien, vous pouvez m’en croire, ce n’était pas faux, et pour une fois, je n’ai pas moufté …

20130512-000641.jpg

Publicités

Parce que ça ne pouvait pas attendre

Juste comme ça, en passant, en copine, juste parce que j’ai fait une découverte majeure que je m’en vais partager, parce que si vous êtes comme moi, que vous aimez le thé, que votre féminité, votre côté midinette vous incite à pousser la porte de KUSMI TEA, je vous le dis, faites ce que vous ne faites jamais : une infidélité …

… Faites un tour par le Palais des Thés, plongez votre nez dans le Lapsang Shan. Bio pour ma bonne conscience, fumé pour mon plaisir, pas une once d’amertume, peut se boire jusqu’au bout de la nuit (à condition d’avoir une vessie à toute épreuve), voilà c’est mon coup de cœur de la semaine, et je ne pouvais attendre pour vous le dire. C’est tout.

1e01e434965711e2a95722000a9f09e9_6