Monday morning spleen

On avait voulu croire qu’on l’avait oubliée cette p… de cucaracha,  revisitée par Appeal vomie à heure matinale fixe par notre iphone, qui s’en vient avec ses gros sabots nous extirper à coups de notes au cul lesté de plomb des bras de Morphée ; on feint l’ignorance le mépris le dédain on essaie tout envisage de porter plainte pour harcèlement, elle insiste rappelle que c’est bien sûr que c’est lundi que c’est un mauvais jour à passer que ça recommence que l’on va encore être en retard …

On se lève lave prépare sans vraiment ouvrir les yeux, ce qui est une prouesse, fait gagner du temps, temps perdu dans de beaux draps que l’on ne retrouvera pas ou peut-être ce soir, définitivement trop tard.

On se chausse, se lace, lasse d’une semaine qui n’a pas encore commencé, aggrave  sa surcharge pondérale sous des kilos de lainages, jète un œil embrumé par la fenêtre, n’y discerne rien, rien d’autre que de l’eau que d’eau, des diagonales d’eau drues déprimantes.

La tempête sous nos crânes s’invite sur nos toits sur nos têtes, on s’agrippe à son parapluie, abandonne toute velléïté d’arrivée en beauté, pousse la porte humiliée et dégoulinante, pousse la porte le cœur gros comme une éponge, pousse la porte comme on ouvre la boîte de pandore, l’espoir en moins

20140209-235428.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s