Sunday evening blues

On sniffe la lessive, réalise que là on touche le fond, quitte la pièce sur la pointe des pieds nus, où la machine lave et trouble le silence, passe devant la télé, hésite à la rebrancher, se demande si elle marche encore. On sort, entre, ouvre le frigo, y effectue un tour du propriétaire, s’empare d’une crème au chocolat, décide que les cinq fruits et légumes attendront lundi. On interroge sa vie, creuse la question à grand coup de petite cuillère, racle le fond, se lèche les lèvres. C’est fini. On est seule. On aime être seule, savoure sa solitude, la distille chaque jour, lit à toute heure indue, s’étale dans son lit. On caresse son chat, attend que sonne le téléphone, savoure sa solitude jusqu’au dégoût

20140209-190703.jpg

Publicités

2 réflexions au sujet de « Sunday evening blues »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s