Je suis libre et indépendante, la preuve je descends mes poubelles !

Souvent les hommes se demandent ce dont nos pintade’s conversations se nourrissent, ils se les imaginent glamour, croient en être le nombril (…), avec pour accessoire de la fringue, du vernis et du sac. Ce n’est pas faux, un peu réducteur, voire dans le cas présent paradoxalement flatteur, parce que le dernier sac dont il fut question lors de nos ultimes agapes fut un sac poubelle. Oui, ça calme, peut régler le problème du plus priapique de mes éventuels lecteurs, mais c’est ainsi, si toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire, il est des scandales qu’il me faut, moi qui jamais n’ai eu à refuser la moindre proposition de sponsoring ou de participation à une inauguration, ai même échoué au test d’intégration à SoBusyGirls, dénoncer quitte à mettre en danger ma « carrière » de blogueuse amatrice, être définitivement déclassée mémènagère de plus de 50 ans, avec le sujet brûlant du jour : le scandale du sac poubelle !

20140112-185708.jpg

Vous êtes encore là ? (Suis sûre que je vais faire la UNE avec ce machin là, ce qui tombe plutôt bien je ne l’écris que pour cela !…) Donc j’explique. L’Homme s’est barré, ou s’est pris la porte c’est selon (l’Homme), les enfants, ces ingrats que j’ai portés aimés chéris nourris (mal), mes bâtons de vieillesse (j’aime jouer à ma vieille Cosette et imaginer leur mine déconfite de Ténardier lorsqu’ils me liront), ont pris leur envol. Je suis seule, libre et indépendante,  sans mâle à portée de voix, hormis le chat qui a abandonné ses attributs chez le vétérinaire et n’a jamais été (tout comme mes Hommes et mes enfants) sensible au dressage, plus personne à qui glisser « lorsque tu sors n’oublie pas lespoubelles » (habitant  un 4ème étage, les rappeler en chemin était encourir le risque de me faire appeler Pol Pot), j’assume, me démerde et descends les poubelles …

Donc dorénavant la poubelle n’est plus une source de dispute, seulement de problème. Aujourd’hui plus qu’hier, bien qu’en théorie elle est moins volumineuse, elle se doit d’être légère et résistante, ce qui n’est pas des plus faciles avec ce que l’on nous vend sous l’appellation « sac super résistant ». Parce que moi  le matin, lorsque pomponette, maquillée vernie habillée de propre, je m’en vais travailler, me suis souvenu de consulter le nœud confectionné la veille à mon neurone, emparée du sac poubelle en attente, du bout des doigts (musclés), avec moultes précautions, entame la descente des marches, une prière à Sainte Rita, patronne des causes désespérées … jusqu’à l’inéluctable « putain merde fait chier ta race de super résistant frère d’ouverture facile, je te maudis sur 7 générations … » (et là encore je ne vous livre que la version expurgée !), et l’humiliation devant mes voisins !…

Mais ça c’était avant, avant le repas du poulailler à cocottes adorées, où après, parce que dans la vie y a toujours un avant et un après et que c’est le pendant le plus délicat, donc après avoir toute honte bue (et pas que) refait le monde, débriéfé sur nos vies, nos amis, nos amours, nos emmerdes, nos sacs poubelle, la solution qui est apparue dans les mains de notre helvète hôtesse. (Pour le sac poubelle, la réponse, pour le reste y a pas d’urgence !)

20140112-185742.jpg

Parce que le Suisse est gentil, sympa, parce que le Suisse a du savoir-faire, et pas que dans le coffre-fort, le bas de laine, la montre et le chocolat, parce que le Suisse est lucide et sait que sur cette terre existe des êtres des étourdis qui brisent les verres avec une régularité toute suisse et que le verre ça coupe et ne se jète dans les chiots, parce que le Suisse est rigoureux et sérieux (je vous mets au défi de me citer un humoriste suisse en moins de 5 secondes, à moins que vous ne soyez Suisse ou humoriste vous même …), alors quand il dit solide le Suisse, croyez moi, ça l’est !

Et puis ils est gentil le Suisse, il fait de gros dessins et de courtes phrases (lui) pour expliquer aux gens, aux femmes surement comment fermer un sac correctement !

Et maintenant je suis une femme libre et indépendante, une super nana fière de descendre ses poubelles, avec un machin suisse autour du poignet !

I’m happy quoi !

20140112-185844.jpg

P.S. : Désolée pour les photos, Monsieur Chat s’est invité. Monsieur Chat est jaloux, Monsieur Chat n’aime pas qu’une poubelle aussi belle ou suisse soit-elle (Monsieur Chat n’a aucun sens de l’hospitalité) lui vole la vedette. Et puis finalement le chat étant plus tendance, et plus vendeur que la poubelle … voilà, finalement je suis vénale faible …

20140112-185616.jpg

Bon, si par hasard ou une bonne dose d’humour de votre part, cet article vous a plu, je vous en concocterez un sur les soupes minute et les compotes … dans une trentaine d’années, quand j’aurais oublié que je n’aime pas ça …

Publicités

5 réflexions au sujet de « Je suis libre et indépendante, la preuve je descends mes poubelles ! »

  1. J’ai eu un « chef » Suisse qui avait un certain talent comique… Mais c’est vrai que je ne connais pas de comique Suisse. A vrai dire, le seul artiste Suisse que je connaisse, c’est Patrick Juvet (mon premier amour).

  2. En moins de cinq secondes et je ne suis pas Suisse, les Plonk et Replonk pour les humoristes bien sur, quoi que pour les sacs poubelles Suisse, plonk et replonk dans les escaliers et même pas mal……De mon point de vue on pourrait les proposer pour un prix genre : objet sauvant l’humanité.

  3. Etudiante, j’ai koté dans un appart communautaire… mon voisin de chambre, quand c’était son tour de descendre les poubelles, jetait le sac par la fenêtre… du 7e étage… car le local à poubelles était dans l’axe de notre fenêtre… ça n’a pas grand chose à voir avec le fonds de ton billet… mais, ça m’a rappelé les pratiques du gars… c’était un peu débile quand même..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s