Allez les bleus !

Ne vous attendez à aucune perfidie de ma part, pas une once de mauvaise foi, ou de deuxième degré, vous me connaissez, ce n’est pas du tout du tout mon genre ! Alors je le dis et redis Allez les bleus, le soir de gloire, c’est ce soir ou jamais.

Parce que d’accord, loin de moi l’idée de vous reprocher de n’avoir pas su mouiller le maillot  par 2° en Ukraine, (non mais allo quoi, allo, Kiev, y a comme un problème) mais reconnaissez que ce serait ballot de vous voir refuser un voyage tout frais payés, nourris logés bleuis, et escortés si affinité.

Et puis si vous ne le faites pas pour vous, si peu vous importent salaires et primes, vous n’êtes pas à ça prés, faites le pour nous, nous qui vous supportons, et le mot n’est pas trop fort, tout au long de l’année. Parce que lorsque le coq gaulois a du plomb dans l’aile, c’est la France entière qui souffre et nous fait une crise. Ben, oui, c’est pas bon pour son moral à la France, elle va faire comment pour oublier les impôts, les taxes, le recul des retraites ? Battre le pavé ? L’arracher du bitume à la recherche de la la plage ? Shooter dans le CRS, courir pour fuir les lacrymogènes ?

Surnom-equipe-France-Les-BleusEt nous les filles, vous avez pensé à nous ? Pas seulement les bimbos, les play-mate, les filles à footballeurs, non aux autres aussi, surtout, plutôt vos sœurs cousines mères, les lambdas quoi, les vraies, avec toutes les pièces, ou presque (non la prothèse dentaire ça ne compte pas !), d’origine, enfin vous voyez, vous en avez encore un vague souvenir …. Parce que nous du 12 juin au 13 juillet 2014, ben nous avons copines, repas, fiesta, apéro !

Quel bonheur ! Pas la peine de réserver, inutile, la moitié de l’humanité est à l’abandon, en bonne compagnie (un pack de bière) bouche bée regard rivé sur son écran. Un mois durant, la dolce vita va pouvoir se conjuguer au féminin.

Bon bien sûr nous faudra éviter les pubs, et tout lieu ayant investi dans un grand écran, mais bon on n’a rien sans rien, il nous faut bien à nous les femmes (une fois de plus) faire des concessions. A moins que, célibataires, nous ne nous décidions,  après révision des termes footballistiques, partir à la chasse à l’homme, proie facile qui ne peut résister au charme d’une nana en quête d’une explication claire du pénalty ou du hors jeu.

Pour une fois,  les hommes n’auront plus aucun secret pour nous, un mois durant sans nous lamenter « où sont les hommes », un mois à l’avoir cette putain d’adresse de la réserve à hommes.

Un mois ! Un mois tous les quatre ans oh, c’est pas trop vous demander, vous avez eu le temps pour vous entraîner, bien nous aussi, alors hein, dites vous êtes motivés là, vous allez vous bouger, ne pas nous faire prendre vos jolis petits culs pour des lots de consolation !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s