Et alors

Et alors, on trie on jette on se sépare de tout ce qui nous apparaît obsolète tout ce qui nous renvoie à ce qui n’a plus de raison d’être.
Dans un sac on écarte ce qui n’a plus d’importance qui ne nous appartient plus, n’a jamais été nôtre, et qui nous fait face et qui nous nargue.
On se réapproprie le lieu l’espace, prend un bain et son temps, reprend sa tâche lorsque les yeux croisent un détail devenu incongru. Et puis on se pose, et constate qu’en quelques heures des années se sont effacées, une histoire s’est transformée en anecdote dont nul autre que soi n’en gardera de trace

20130817-220722.jpg

Publicités

3 réflexions au sujet de « Et alors »

  1. Courage… Je ne connais pas ton histoire… je la devine seulement. Et je ne peux m’empêcher de penser à la mienne. J’ai juste envie de dire que oui, ça fait mal. Mais oui, ça finit par passer. Ce qui est terrible dans un sens, mais salutaire de l’autre… Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s