Tendres seront mes rêves

Est-ce le ciel qui déverse sa tristesse et assombrit nos vies

Est-ce les nuages qui contaminent nos âmes et alourdissent nos corps

Est-ce ce voile lumineux qui grisaille notre paysage et éteint la flamboyance hors de propos de nos tenues printanières

Mon décor est moche, mes rues sont sales, mes passants glissent traînent râlent

Des routards en errance et désespérance portent sur leurs visages les stigmates de leurs de violences avinées. Des enfants pleurent sous les secousses de leurs mères exténuées. Des hommes hurlent leurs douleurs et leurs folies.

Ici no future n’est pas une tendance, pas un appel à la révolte. Ici no future sonne comme l’énoncé d’une évidence, d’une condamnation karmique  sans échappatoire sans dieu ni loi

20130427-235936.jpgLa pluie bat, le jour s’achève la nuit s’installe, et je m’échappe, m’enfuie loin loin décrocher une étoile bien au chaud sous la couverture cotonneuse de mes rêves

Publicités

4 réflexions au sujet de « Tendres seront mes rêves »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s