Où il est question d’amitié, de sentiment, de délicatesse et de poils aux pattes

Certaines se morfondent dans leur célibat, se damneraient pour des bras velus autour de leur corps, d’un creux d’épaule musclée pour y poser leur tête, parfois même d’un petit cœur qui ne batte que pour elles, le tout en un seul morceau, avec d’autres accessoires, que je me dois de passer sous silence (il semblerait que ma progéniture me lise …).

A toutes celles-ci, et aux autres aussi, j’aimerais rappeler qu’avec un peu de chance elles sont dotées d’une inestimable richesse, que l’on appelle amie, face à laquelle peu d’homme peut soutenir la comparaison …

– une amie elle n’oublie jamais votre anniversaire, ne vous demande jamais de présenter vos papiers pour s’assurer de la date. Je connais des hommes qui dans leur alliance ont fait graver la date de leur mariage, non point pour la sacraliser, mais comme un pense-bête

– une amie vous écoute, ne fait pas semblant, peut subir votre logorrhée, sans jamais faiblir, et même y trouve de l’intéret

– une amie sait entendre vos silences, les respecter, ou intervenir, reconnait le danger quand il pointe le bout de son nez, et qu’il lui faut ramener sa fraise avec du rosé et des kleenex

– une amie comprend votre humour, certes particulier, ne vous demande pas de répéter, de vous expliquer. Elle, elle rit, pas par politesse, non elle vous trouve drôle, ELLE

– une amie sait patienter lorsque vous êtes en cabine et s’éternisent les essayages, vous incite à continuer, va vous chercher des articles, sait vous dire non, que cela vous boudine, ne vous presse pas à acheter pour que vous en finissiez, pour vous dire plus tard, que non décidément ce futal vous fait un cul plat

– une amie sait que lorsque vous exposez vos problèmes vous n’attendez pas qu’elle apporte LA solution, que vous seule la détenez, à condition qu’elle existe, que ce n’est pas toujours le cas. Et que oui c’est grave, jusqu’à ce que vous, vous en ayez décidé autrement

– une amie peut vous accompagner dans une nuit de biture, y donner de sa personne, sans jamais vous abreuver de reproches, avant, pendant, après

Une amie sait que vous n’êtes pas parfaite, que vous avez du poil au pattes, ronflez comme un moteur de 737 les nuits de cuite, que votre chevelure en a vu de toutes les couleurs, y compris vert aux pointes et aux antipodes, que dame nature n’a pas toujours été tendre avec vous, et d’autres secrets, qui ont le bon goût de le rester … et vous aime aussi pour çà, comme vous l’aimez en retour, cette sœur que vous vous êtes choisie, cette famille que la vie vous a offerte, cette amie pour le meilleur et pour le pire

20130424-004303.jpg

Publicités

4 réflexions au sujet de « Où il est question d’amitié, de sentiment, de délicatesse et de poils aux pattes »

  1. J’ai une soeur de sang, une soeur de coeur et quelques autres petites soeurs indispensables. Je viens de me réconcilier avec l’une d’elles et ce soir, je saute joie ! Très bel article. Merci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s