Et je me suis rêvée Barcelonaise #4

Moi la peureuse démunie de tout sens de l’équilibre, moi qui en vélo ne connais pas les lignes droites, moi qui à la moindre menace automobile, entendez par là l’apparition d’un véhicule dans mon champs d’horizon, mets pied à terre, moi qui pour toutes ces raisons, et bien d’autres encore que ma pudeur m’interdit de vous narrer, j’ai abandonné l’idée longtemps caressée de me déplacer en galbant cuisses et mollets.

Et puis à Barcelone j’ai douté, et me suis rêvée parcourant ses innombrables routes cyclables, ses rues et ses artères à la circulation vive nerveuse et respectueuse, et me suis étonnée que lorsque les feux sont rouges les véhicules s’arrêtent, que nul véhicule ne circule sur les trottoirs, pas d’insultes, pas de coups de klacson intempestifs. Etonnant n’est-ce pas ?

Alors je me suis rêvée pédalant en toute liberté et sans zigzag, avec un petit panier collé à mon guidon empli de la fraîcheur de quelques légumes et fruits, agrémenté d’un bouquet de fleurs. Je me suis rêvée. Moi. En mieux.

20130413-205918.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s