Et vaquer en vacances

Partir, s’enfuir, s’envoler, ne plus avoir d’horaires à respecter, de contingences familiales et domestiques. Etre libre d’aller et venir au grès de ses désirs et de ses envies, à la rencontres de lieux et d’êtres inconnus. Remiser son plan dans les profondeurs de son sac et abandonner son itinéraire à la décision de ses pas. Redécouvrir le goût de la liberté, se rappeler qu’elle est notre nature, une nature bridée bâillonnée enchaînée. Et la réapprivoiser, lui permettre d’éclore de s’épanouir à nouveau, respirer à pleins poumons et jouir de la vie et de l’instant. Parce que vous êtes en vacances, pour quelques heures encore, quelques heures volées à l’étouffant quotidien.

20130413-135628.jpg

Publicités

2 réflexions au sujet de « Et vaquer en vacances »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s