J’aime les hommes

Les hommes, c’est une évidence,  je les aime, envers et contre tout, parce qu’ils sont autres et  différents, de nous les femmes, et moi la différence j’aime. Comment faire autrement, j’ai bien essayé, de faire sans de croire que l’on peut s’en passer, mais voilà,  leurs petits travers, leurs manies, m’agacent et m’ attendrissent,  me font hurler, de rire le plus souvent, et moi j’aime rire.

– Vous a connue rousse, … ne s’en rappelle pas. Vous êtes devenue blonde, et vous appelle sa brune

– Vous rappelle qu’il travaille lui, comprenez que vous vous amusez toute la journée

– Doit planter un clou et vous rappelle que Rome ne s’est pas fait en un jour

– A pris 5kg. Se met au régime : ni pain ni bière durant une semaine. Et ça marche

– Ne vieillit pas il mûrit

– N’a pas de ride, il se patine

IMG 1683-copie-1

– Sent ses chaussettes de bon matin. Remettra remettra pas ?

– Après le sport il ne pue pas le sconse, un vrai homme ça sent comme çà

– Vous met en quarantaine au moindre rhume. Vous l’appellerez lorsque vous serez guérie

– A un rhume et besoin de vos soins, de votre affection, de se nicher tout contre vous

– Fait du shopping passe en cabine. Veut vos conseils, quémande votre présence, que vous ne l’abandonniez pas, et que surtout vous abondiez dans son sens. Vient votre tour pour l’essayage. Il lui faut sortir, a le tournis, y a trop de monde, peut pas supporter, et puis dépêchez-vous, vous êtes bien longue !

– Achète une moto, une voiture, et vous reproche d’être dépensière à la vue de vos nouveaux escarpins

– Vous rappelle pour la énième fois que le verbe baiser n’est pas joli dans la bouche d’une fille. Niquer, lui il peut le dire !

– Oublie de rabattre la lunette des toilettes. A vous les rencontres nocturnes avec la faïence

– Clame haut et fort que votre accouchement c’est passé, comme une lettre à la poste. Par contre lui, qu’est-ce qu’il a souffert !

– Refuse de changer une couche, il ne peut pas, ça pue. Par contre vous êtes une femme, une femme c’est dans sa nature, ça ne la dérange pas …

– Arrive à table tout dépité, fait une annonce il a la diarrhée. Parlez lui donc de vos règles pour voir sa réaction

– Vous l’écoutez raconter sa journée, vous passionnez pour ses découvertes fabuleuses du côté de la machine à café, la composition de son déjeuner, les mésaventures de ces inconnus qui sont ses collègues. Arrive votre tour. Il baille il est fatigué. Après tout votre journée n’était pas passionnante

J’aime les hommes, mais suis pas naïve, faut supporter  et accepter, parfois même on finit par trouver cela attendrissant, enfin jusqu’à un certain point hein, mais bon, de ça nous en reparlerons peut-être …

69d7f7bc82da11e2900c22000a1fb715_6

Publicités

13 réflexions au sujet de « J’aime les hommes »

  1. Aaaah, les hommes malades qui sont à l’article de la mort, ça me dit tellement de chose !
    Je me suis toujours dit que si c’était à eux d’accoucher, l’humanité se serait éteinte en 2 ans ^^

    • Parfois exaspérée je dis ne pas avoir la chance d’être homo, jusqu’au jour où une copine homo, en plein chagrin amoureux, m’a dit que ce n’était pas si simple, qu’il y avait pas mal de salope chez les filles. Et je l’ai cru …

      • C’est vrai, il y a des gentils et des méchants partout et je crois que la sournoiserie est plus un truc féminin mais quand je suis dégoûtée comme maintenant, je peux penser ce genre de choses

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s