Petit corps stupide

 

C’était un vendredi soir aixois, où amoureux et amie à mes côtés nous nous dirigions vers le bar où nous attendais l’apéro, le meilleur de la semaine, celui qui inaugure les deux jours de plaisir et de repos, nos préférés. Nous allions d’un bon pas pour lutter contre le froid qui risquait de le prendre (le pas) sur notre bonne humeur, lorsque soudain j’ai stoppé net devant un vitrine, où trônaient les New Balance vertes de mes rêves, celles après lesquelles je courrais depuis des semaines … à l’heure où les commerçants baissaient leurs rideaux.

 

 

Courbée, les yeux plein d’étoiles, le nez sur la vitre pour être sûre que c’était bien elles pas une hallucination, une petite voix m’a extirpé de ma douce torpeur, me faisant réaliser que le monde ne se limitait pas à une paire de shoes et continuait à tourner. Il avait dit quoi l’amoureux ? Rembobinage. Il avait osé « tu vas te mettre au sport ?… »

 

Parfois l’homme est drôle. Parfois. Là, d’un simple regard, je lui ai bien fait comprendre que nous n’étions pas totalement raccord côté humour. Qu’il est des sujets sensibles, et que JE SUIS un sujet sensible.

 

Sensible et accompagnée. De l’amie, l’historique, mon soutien indéfectible, qui m’a suivie avec l’amoureux, entamé une conversation, que je suivais (vous suivez ?) de loin.

 

Elle « moi, je suis arrivée à lui faire faire du vélo, durant quinze jours à l’Ile de Ré », lui « et bien moi, je vais la remettre au golf » …

 

Oh oh oh ! On se calme, on ne joue pas à celui qui a la plus grosse capacité à me mettre en selle, à me faire faire ce pour quoi je ne suis pas faite : du sport !

 

Parce que ce n’est pas un choix, mais une fatalité, suis inapte au sport, exemptée à vie, pour la plus bête des raisons, suis dotée d’une maladresse pathologique, du corps le plus stupide qu’il ait été conçu ! Entorses, tendinites, claquages sont mes seules médailles, le Synthol, le parfum de mon enfance. Le strapping n’a plus de secret pour moi.

 

Mes parents l’avaient bien compris. Compréhensifs, eux, ils m’ont interdite de vélo et de patins à roulettes, trop dangereux entre mes mains.

Pas sportive, mais active. Je monte mes quatre étages quotidiennement. Faut reconnaître que je n’ai pas le choix, pas d’ascenseur. Et puis je marche. Beaucoup. Ben oui, je n’ai pas le permis de conduire. Pas de bons réflexes, pas de permis. Quand je vous dis que mon corps est stupide …

 

 

 

 

 

 

 

IMG_3000

 

 

Publicités

6 réflexions au sujet de « Petit corps stupide »

  1. Ah, le sport… tout une histoire ! Pas de claquage ni autres désagréments pour ma part, je n’aime tout simplement pas ça. Ca ne fait pas de bien ni ne me défoule, comme peuvent le dire la plupart des gens qui en font. C’est une corvée pour moi, je préfère 100 fois faire la vaisselle à longueur de journée, c’est dire ! 😉 A+ petit corps stupide (hihi)

  2. L’essentiel: As tu trouvé tes NB?
    Par ailleurs je te rappelle que tu as aussi fait de la randonnée, de la natation en eau douteuse, je crois même une fois du Kajak si mes souvenirs sont bons.Mais les sports pour lesquels tu es la meilleure sont les vagabondage dans les villes , le marches en brocantes, les marathons en expo,la nage en foule de concert, la musculation par fou rire…et le repos bien mérité en terrasse de café.Bises poulette

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s