Un pull cousu d’affection

Il a déboulé dans ma chambre sans même taper. J’ai levé la tête de mon livre. J’étais exaspérée. J’ai vu que c’était grave. Il était bouleversé. Je n’ai rien dit.

J’ai fait une tâche sur mon pull, man, faut faire quelque chose, faut le laver. Vite. J’aime mon pull. C’est mon frère qui me l’a offert. Je l’aime.

ed3b18f68da611e2ace922000a1f90f6_6

Je me suis saisie du pull. Je n’ai rien dit.

Je n’ai rien dit mais j’avais entendu. J’avais entendu son attachement à ce pull, ce pull choisi par son frère, ce pull d’une marque qu’il affectionne, une marque marseillaise dont il ne manque pas un happening, une soirée, une marque Kulte si bien nommée en ce qui le concerne.

Mais surtout je n’ai rien dit car j’ai entendu. Entendu qu’il avait dit qu’il aime son frère. Il l’avait dit sans si attarder, telle une confession qui lui aurait échappée, une déclaration arrachée à sa pudeur.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Un pull cousu d’affection »

  1. Ping : Un mental d'acier - Pantalons-shop

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s