Perséphone s’impatiente. Et nous aussi !

Bon , d’accord, je vous l’accorde, l’hiver peut être photogénique, pour celui qui sait contrôler ses tremblements, l’hiver peut être beau pour qui sait lever son nez de son écharpe.

Mais bon, hein, toutes les bonnes choses ont une fin, faut penser à s’éclipser maintenant, à céder sa place, à passer à autre chose, au printemps par exemple. Parce que hein, nous avons été assez patientes, avons su endurer dans un quasi silence, réfréner nos envies, nos désirs de courir les rues plongées dans la nuit, nuit glaciale, nuit hostile, nuit redoutable et redoutée.

Alors que Perséphone se languie, Perséphone a hâte de quitter les enfers. Ben, moi aussi

38e94c6e7f9c11e28b9422000a1f8af5_6

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s