De la fille qui n’avait rien contre le fait de faire des économies

La crise s’installe, les besoins et désirs de vacances résistent. Faut faire des choix et des sacrifices, travailler encore et encore et manger sur un coin de bureau, des plats tout prêts, industriels sans saveur. Rien de terrible pour le moral.

La vie est belle, j’en ai décidé ainsi, je rentre en résistance, j’achète du chilly RedHot pour relever mon quotidien. Un nouveau produit a pris la place de mon Tabasco. J’achète, dégage l’étiquette qui étrangle son goulot, le transforme en marque page. Et oublie.

b0ff24786ca811e2a47422000a9e28eb_6Un soir alors que je m’empare de mon livre, l’étiquette tombe. Je la ramasse. Et lis.

C’est une proposition de remboursement d’1€. Je consulte le verso pour les modalités, et en offre le résumé. Sur papier libre votre nom, prénom, adresse, auquel vous joignez l’original du ticket de caisse, le code barre collé sur la bouteille, et un RIB. Si vous souhaitez un remboursement de votre timbre, faites une demande par écrit. Si vous avez rempli correctement toutes ces conditions, vous recevrez, dans les 6 semaines, un bon d’achat de 1€.

Non, mais ne me dites pas que ça existe des radins, de grands malades, des pestiférés, des avares, des avaricieux, capables de passer des plombes pour 1€ ! Vous imaginez leurs soirées, écriture, découpage, collage, et puis la promenade du chien direction la boîte au lettres. Vous imaginez leur joie, lorsqu’enfin ils reçoivent leur coupon d’achat !

Rassurez moi, ce n’est pas possible, c’est du marketing, du foutage de gueule du consommateur. Personne de normalement constituée ne peut faire ça !

Mes questions resteront sans réponse. C’est doute mieux ainsi, pour que je garde un peu d’estime pour mes contemporains …

Publicités

9 réflexions au sujet de « De la fille qui n’avait rien contre le fait de faire des économies »

  1. C’est difficile de juger ce genre de comportement. Pour certains radins (j’en connais) un euro est une somme à ne pas laisser passer, pourtant ils n’en ont pas vraiment besoin. Par contre pour d’autres un euro peut être une planche de salut pour finir la semaine. Cela peut paraitre enorme mais j’ai dejà croisé des personnes qui malheureusement comptaient leurs euros au centime près. Par contre les industriels n’hésitent pas à profiter de toutes les souffrances pour du marketing et ça c’est lamentable.

    • J’en croise aussi, tous les jours. Et parmi eux nombreux sont ceux qui ne sont pas en capacité d’effectuer ces démarches, certains même ne savent pas écrire. Ces procédés de marketing surfent sur la crise, et sont d’autant plus scandaleux scandaleux !

  2. Comme ça a été dit, pour le coup : 1€ (- 0,60 de timbre € – la feuille blanche – l’enveloppe) = grosso merdo 0,30 €. Autant faire un rouleau avec sa collection de pièces de 0,01 €, là 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s