Le jour où j’ai fait des éclats

Vous voyez ce truc, ce n’est pas un ongle. C’est un drame.

f8bbb0fc590111e2ad5622000a1f98e5_6

Vous êtes une femme ? Vous ne pouvez que me comprendre (hommes passez votre chemin, cet article ne peut que vous paraître sidérant …).

Vous partez de chez vous, pomponette fatale jusqu’au bout des ongles, manucure flambant neuve. Impeccable. Prête à affronter les fâcheux, à les rejeter au loin rejoindre leurs congénères d’un simple balayage de la main et d’un sourire carnassier, lorsque soudain, soudain vous le voyez lui, le traitre. Et vous voila une journée durant mise à l’index, à parler vite en faisant voltiger vos mains, espérant que l’autre, le fâcheux, n’y verra que du feu. Jamais vous n’avais tapé aussi vite sur votre clavier, tout en hurlant silencieusement VENGEANCE, VENGEANCE, . Et parfois même FAIT CHIER ! Oui, je sais je suis vulgaire, mais bon, hein, la situation est grave, et j’en perdrais presque mon humour !

C’est avec impatience que vous attendez la fin de journée afin d’offrir un bain de dissolvant à votre MAVALA (le ROCOCO RED pour les curieuses, torride !). … et recommencer, parce que vous ne pouvez rester sur un échec. Et demain, vous en êtes sûre, la chance aura tourné, vous serez vernie …

Publicités

3 réflexions au sujet de « Le jour où j’ai fait des éclats »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s