C’est bien la peine de survivre à la fin du monde si c’est pour se poser des questions existentielles

Il semblerait que nous ne soyons pas morts. Quoique je n’en sais trop rien, ce post je l’ai écrit il y a deux jours.

Peut-être que finalement j’ai disparu, que je suis passée de vie à trépas, à la postérité.
Mais si je suis morte, que c’était la fin du monde, vous êtes morts aussi, vous n’allez pas me lire. PERSONNE NE VA ME LIRE. MAIS C’EST HORRIBLE !

Et qu’est-ce qu’il va devenir mon blog ? J’aurais fait tout ça pour rien ? Pour ne jamais atteindre les 500 amies ?

Putain ! Quelle horreur ! C’est vraiment trop injuste ! Si on (mais c’est qui on Dieu, les Mayas, les petits hommes verts ?) m’en avait laissé le temps, c’est sûr, je serais devenue populaire. Et même influente. Toutes vous auriez aimé vous habiller comme moi, maquiller comme moi, manger comme moi, voyager comme moi. Vous auriez aimé être moi.

Vous m’auriez flattée, dit combien je suis belle, que mes fringues sont géniales, que mon goût est whahoo, super, canon. Car bon, je peux vous le dire maintenant que vous ne me lirez pas car souvenez vous, vous êtes mortes, vous êtes passées à côté d’une super blogueuse … et n’avez pas beaucoup de vocabulaire … La preuve, ces mots-là je ne les ai jamais eu en commentaire.

Voilà maintenant, à cause de vous et des Mayas, …. je sais ce qu’est de mourir dans d’affreuses souffrances !

Putain (oui, j’ai droit aux répétitions, qui va m’en faire la réflexion, pas vous, souvenez-vous VOUS ÊTES MORTES ! )! Donc je disais PUTAIN ! Suis TRISTE !

Et puis j’ai complètement oublié de vous fixé RV, si cependant vous êtes encore quelques unes à hanter vos écrans, que diriez vous d’un petit rendez-vous cotonneux ? Disons  0H22 à l’est d’EDEN. Semblerait même que le Père Noël, qui n’a pas eu le temps de descendre du ciel, sera des nôtres.

Madame pétasse

Quoi ? Qu’est-ce que j’entends ? Vous ne me croyez pas ? Vous ne croyez pas au Père Noël ? Pas aux Mayas ? Pas à la fin du monde ?

Bon ben, OK. On se retrouve demain ? Même lieu, même heure !

Publicités

2 réflexions au sujet de « C’est bien la peine de survivre à la fin du monde si c’est pour se poser des questions existentielles »

  1. Loool ! On va survivre et continuer à te lire ! Toute façon, si quelque chose avait du se passer, ça aurait du être vert 00H32… donc c’est passé ! Je ne sais pas trop sur quel fuseau horaire se baisait cette idée d’heure d’ailleurs… 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s