Un dimanche soir à la Caravelle

Il est des lieux mythiques à Marseille
ceux dans lesquels on se plaît à inviter nos amis étrangers
(entendez par là les non Marseillais, les peuchères)

des lieux au charme surrannés
pour mieux les faire rêver
d’intégrer notre communauté marseillaise

Lieux qui ont résisté
à la cupidité

lieux dissimulés
dans des recoins
ou en hauteur

La Caravelle
est « the » bar
que dis-je « the » institution

niché sur le Vieux-Port
à deux pas de la Mairie

où l’on débarque son « estanger » sous le bras
à l’heure de l’apéro tapas.

 pour faire de l’œil à la Bonne Mère

Les vrais Marseillais esseulés
effrayés par les taris prohibitifs
lassés qu’on les prenne pour des anglais
l’ont fui depuis longtemps

Mais quelques fois
par un dimanche de spleen
et de menace d’orage
il se peut que vous en trouviez

qui s’y soient réfugiés

alanguis sur les banquettes
ou plus inconfortablement sur le minuscule balcon

et qui dans un soupir se rappellent
que c’est beau
« hein,
tout de même ! »

Publicités

Une réflexion au sujet de « Un dimanche soir à la Caravelle »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s