Mes photos indiennes

Moi, petite française, en exil très temporaire, vacances qui ne veulent pas se dénoncer, avouer leur nom, je déambule dans le sud de l’Inde appareil photo en bandoulière, œil aux aguets.
Chaque jour je ramène des centaines de clichés éblouissants de lumières sourires et couleurs. 
Ici des enfants, là des bébés, des femmes, des vieillards, des animaux, sacrés ou abandonnés, et quelques paysages. 
Chaque jour, je classe, trie, parfois corrige un manque de luminosité, recadre. C’est mon plaisir, ma récompense, la redécouverte de mon univers selon mon optique.
Et puis un jour je réalise qu’une personne manque à l’appel, moi évidemment. Moi derrière l’objectif, qui m’y oublie, m’y plais m’y sens si bien, que personne n’ose prendre la place et me demander de prendre la pose. 
Pourquoi, je ne saurais l’expliquer, mais j’ai voulu laisser une trace dans l’éphémère, en filigrane entre deux vagues de la, ma silhouette furtive fantomatique et fuyante.
Et déjà 
je m’efface  
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s