CARTE POSTALE INDIENNE # 4 : lost in translation

Ici, tous vous le diront, tout le monde parle anglais. Ou presque. Presque tout le monde. Soit 20% de la population. Presque anglais. Pas le même que le mien, qui se trouve être très élémentaire, très scolaire. Les indiens et moi n’avons visiblement pas eu la même scolarité.

Ici, l’on parle kannada. Enfin, en général. Mais pas toujours.
L’Inde reconnait 22 langues. Officielles. Hermétiques. Avec leurs propres graphies.

Alors si même les indiens ne s’entendent pas entre eux …

Et puis, suis invitée à un pot, entre expat’ et indiens, où les mots, les langues se mélangent et se font écho. Tous parlent en même temps, les conversations se croisent, s’emmêlent, des grivoiseries fusent, je perds le fil, j’opine du chef, fais semblant de rire, n’écoute plus, à quoi bon, je n’entends plus. Y a-t-il autre chose à comprendre que le plaisir du partage de l’instant dans cette annexe de Babel ?

J’abdique, abandonne mon « namasté » hors de propos et longitude, avec mains jointes inclinaison du torse et sourire, qui ne me vaut que surprise et mépris.
Je le reprendrai chez moi, à Marseille, pour mon restaurateur indien … qui se trouve être pakistanais …

En attendant, je me débrouille, bravant le ridicule, dessinant un grain de riz, regrettant de ne pas avoir pris mime en première langue ! 

Publicités

Une réflexion au sujet de « CARTE POSTALE INDIENNE # 4 : lost in translation »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s