A la recherche du tee shirt blanc parfait

Le Tee-shirt, quoi de plus simple me direz-vous
Mais bon, vous commencez à me connaître
et ne doutez pas que je vais vous répondre …
que nenni
Le tee-shirt blanc
l’immaculé
sans logo
sans slogan
sans phrase à la con
sans dessin débile
sans froufrou fifille
cherchez
et vous trouverez
qu’il est rare
Après des années de pratique
de chasse 
de cueillette
à la perle rare
je sais où le trouver
je fais simple
et selon l’usage
l’état de mes finances
et avec qui ou quoi
le coordonner
mon dealer se nomme
Petit Bateau
American  Vintage
ou H&H
Car je ne suis pas compliquée …
MOA …
Monsieur Chéri
lui
est un perfectionniste
option obsessionnel aux coutures.
Je le comprends mon homme
j’ai bien compris 
ce qu’il lui faut
son travail d’épure
du classicisme rock’n Roll
du cintré
qui n’adhère pas au corps
qui couvre la ceinture du pantalon
mais pas la fesse
un col en V
mais pas de décolleté
en coton
égyptien
serait l’apothéose
Alors nous sommes partis en quête 
de la merveille
si possible en plusieurs exemplaires
d’Aix à Marseille
cela nous a occupé
quelques après-midi
puis des soirées
j’ai cru à plusieurs reprises 
être arriver
à le convaincre 
que c’était LUI
que nous l’avions enfin débusqué
mais non
on ne la lui fait pas
à monsieur Chéri
ce n’est pas un homme ordinaire
de ceux que l’on traîne 
faire les magasins
que l’on habille
à son gré
avec lequel on joue au Ken.
A ce jour encore traumatisée
par la triste découverte
lors de son déshabillage 
(euh, là je parle de Ken !),
j’ai appris à apprécier
les hommes libres
déterminés
et qui savent très exactement ce qu’il veulent
et en sachant le faire respecter
avec tact et douceur
et burnés (non ça pas le droit, c’est pas joli pour une jeune fille, alors pour une vieille je ne vous explique même pas …)

Un détail, une nervure centrale ou dorsale, un vague bouton passé inaperçu lors de l’achat, devenant outrage à sa quête d’épure
une couture qui tourne
un tissu trop fin
un coton qui grisaille
la poche qui s’est égarée sur le poitrail
l’indécent, le trop cher
le méprisable, le cheap
la bougnette qui ruine tout espoir de perfection et précipite l’objet
de la corbeille à linge à la poubelle
non sans avoir été férocement piétiné

Alors nous
(ben oui, nous, je me sens très impliquée dans cette histoire)
avons frôler la perfection
mais loin s’en fut.

Nous avons bien une piste
glânée
dans les pages tendances
de M magazine
celui des dandys
à l’intemporelle élégance,
mais bon
voilà
c’est Uniqlo
pas de points de vente dans nos contrées
encore moins sur le net

Et qui c’est qui sait
où elle va aller
lors de prochaine visite à la capitale
hein ?

Non, croyez-moi, ce n’est pas simple le métier d’amoureuse.
Mais bon, nous nous sommes choisis il m’a choisie, se pourrait-il que je frôle la perfection,
à moins qu’il ne soit sur le chemin de la sagesse …
Publicités

8 réflexions au sujet de « A la recherche du tee shirt blanc parfait »

  1. Je ne voudrais pas casser toute l'aventure, mais c'est de la hyper-mauvaise-qualité la marque Uniqlo, en 3 jours, t'auras soit un trou dans le tissu, soit une couture qui se barre… :/

  2. J'ai entendu dire que les t-shirts simples, en coton, qui ne déçoivent jamais les hommes, c'est chez Go sport qu'on les trouve… étonnant hein ?! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s