Ma chambre avec vue …

Parce que pour moi

 les chambre d’hôtes
ne pouvaient qu’être une vague traduction
de « bed and breakfast »
un lit chez l’autochtone
dont le grand adolescent a déserté le nid
une chambre sentant la naphtaline
une tapisserie défraîchie 
des traces de posters
un petit déjeuner
lost in translation
d’une langue et de coutumes vernaculaires
et de porcelaine ébréchée 
Parce que je n’aime pas la campagne
Suis une citadine
Je n’aime pas le calme
c’est étouffant
j’aime le tumulte 
source de possibles et de rencontres
Parce j’aime bien les clichés
mais parfois il me faut les abandonner
Parce que je ne suis pas une imbécile
(…)
je peux changer d’opinion
ne serait-ce qu’un week-end
(une plage d’intelligence ?)
et apprécier le bucolique et le champêtre
la verdure et la fraîcheur
le chant des petits oiseaux et le bêlement des moutons
Bref, j’ai passé quelques jours en chambre d’hôtes 
en Aveyron 
Arrivés en fin d’après-midi
en éclaireurs 
saisie 
perdue 
au cœur de ce cocon de beauté,
il a fallu que monsieur Chéri 
se montre insistant pour me tirer de ma douce léthargie
et qu’enfin je dépose sacs et valise  
Quatre jours
deux nuits
avec amoureux et ses amis
dans un cadre où les sentiments ne demandent qu’à s’épanouir
une maison de rêve 
né de celui de Catherine, notre hôtesse.
Cette idée, elle nous l’a confié
lui trottait dans la tête
depuis des décennies,
et puis un jour il s’est concrétisé
tout simplement
tout naturellement 
… mais non sans labeur, 
sueur, 
prise de risque
que j’ai devinés entre les phrases
mais bien vite oublié
bercée par le Lot
qui rythme le temps
Et puis, notre suite,
celle de la tour,

celle des amoureux, 
ceux qui jouent à se cacher
une bonbonnière de roses
toute cucul
toute mimi
toute rrrhhhhhooooooo
dont nous rêvons toutes en secret
et qui à ma grande surprise 
a su séduire mon amoureux

et puis celle des petits oiseaux

et les murets en ardoise
pour réchauffer  les vieux chats

et une bibliothèque
avec de vrais livres
chez de vrais gens
et un miroir de sorcière solaire
l’un de ceux dont je rêve,
dans lequel 
nappes damassées
couverts en argent
cristaux précieux
et vaisselle de famille
se plaisent à se contempler
et puis le Lot
et des cerisiers

et des cerises

 et une piscine, une balançoire …
Et des secrets
des mystères
que l’on ne fait qu’effleurer

C’est un manoir de charme
un havre de calme
où il fait bon se faire prélasser
de douceur et d’ardoise
où je me suis laissée dorloter
mot au combien galvaudé
Ici les bouquets se composent 
au fil des promenades dans le jardin
Ici j’ai été accueillie à bras ouverts
et on m’y a pété de vraies bises
sonnantes et retentissantes,
ai entendu retentir des cascades de rires tonitruants
et d’autres plus roucoulants

Car
Ici on oublie toute prétention,
Et tout comme moi
vous parleriez de 
votre 
chambre 
avec vue

Pour Catherine et Alain,
dont je n’ai pas signé le livre d’or,
à leur belle aventure,
au fruit d’une vie 
qui ne fait que commencer


Le Manoir des Pélies 
Pélies 12320 Grand Vabre 
http://www.les pelies.com
lespelies@gmail.com
O5 65 62 14 13
06 08 25 56 21
Publicités

6 réflexions au sujet de « Ma chambre avec vue … »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s