Échange un p’tit coin d’parapluie contre un coin d’paradis

Alors
c’est idiot
 stupide
enfantin
 puéril,
 je le sais
 je n’y peux rien
à la vue de trois gouttes de pluie
 je perds mon contrôle,
 j’hystérise.
Alors là, 
deux jours d’averses sans discontinuer,
 et la sandalette toute frétillante
remisée,
 ben je connais mieux pour le moral.

Alors voilà, je boude
suis pas seule
 et suis entourée de boudeurs.
Ça n’aide pas.
Faut être honnête, 
se supporter un lundi ce n’est déjà pas facile.
 Après un pont c’est surhumain,
 mais si la pluie s’y met
 alors là là
 moi suis à bout d’argument,
 je ne peux plus me motiver.
Alors que je m’apprêtais à m’offrir de jolis tops aux couleurs solaires,
 il m’a fallu  me précipiter au premier H&M venu
 et m’y acheter un parapluie.
 Alors celui-là je me le suis choisi croquignolet
 et moche à souhait,
 chuchu gnangnan pouët pouët
 genre fichu de grand-mère veuve italienne
 inconsolable au deuil éternel,
 car le noir lui va si bien,
 mais surtout repoussoir à mâle.
 Euh, là je parlais du parapluie,
 la veuve elle a toutes ses chances,
 le parapluie lui,
 un véritable repoussoir à testostérone et à coquette,
 un antivol à lui tout seul, 
un éloigne fiston 
et monsieur chéri.

Non, celui-ci c’est clair,
 personne n’aura l’idée saugrenue
de me le piquer
dans le seau 
à l’entrée d’un magasin.
Bon alors je peux encore l’oublier
c’est ma spécialité
la perte de parapluie
qui suit de peu
celle des lunettes
(dans le palmarès figuraient les briquets
mais çà
c’était dans une autre vie)
mais il est tellement vilain
que c’est sûr
 il me serait ramené.
Alors je vous le dis
lui et moi
nous sommes partis 
pour une longue
longue
route glissante 
Pourtant il semblerait qu’il soit là le soleil, pas loin sous les nuages, 
Alors
alors
voilà
j’ai le moral
dans les soquettes
moi qui n’en mets jamais,
et le loukoum en berne,
oui je sais ça ne veut rien dire
et puis tiens
pour la peine
je me peins les ongles en rose.
Cela n’a aucun rapport, 
je le sais
mais
 oh
je ne suis qu’une femme
faudrait pas l’oublier.

Oh, et puis alors
puisque
nous en sommes à nous faire du bien,
guerrières de la déprime saisonnière
un petit rainbow
et toute la magie d’Oz
pour mieux fourbir nos armes
de sourires et de bonne humeur
pour affronter ce mardi
que je nous souhaite plein de douceur.

Publicités

6 réflexions au sujet de « Échange un p’tit coin d’parapluie contre un coin d’paradis »

  1. Bon l'homme me dit qu'aujourd'hui il. Va faire 21degres faut y croire, c'est à désespérer cette pluie, un pitt coin d'parapluie c'est Si joliment dit….merci pour ce billet très sympa, à bientôtDhelicat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s