Il est deux heures, et il pleut

Il pleut fort,
beaucoup,
depuis des heures
sans discontinuer
Cela ne s’arrêtera donc jamais ?

Dans ma chambre sous les toits
Il est deux heures
c’est la nuit
il pleut
je ne dors pas.
Je ne peux pas.

Le bruit sourd et mat
des gouttes drues
me renvoient
à ma solitude
à l’absence
à l’amoureux au loin
sous un autre ciel
un autre toit
sur lequel il pleut assurément.

Je sursaute,
je me tourne
je me retourne
dans mon lit
j’en appelle à Morphée
j’enrage
je suis fatiguée
embrasse
serre l’oreiller
et les paupières
calme
ralentis ma respiration

Et puis tonne l’orage
et s’illumine ma chambre 
au travers des persiennes
et s’éloigne le sommeil
vers d’autres sommiers.

Je suis une grande fille
je n’ai pas peur de l’orage
je ne dors pas c’est tout.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s