Clichés aixois

… Non, soyez rassuré(e)s, je vous épargnerai ceux de ou sur Maryse Joissains, pour la polémique nauséabonde, elle n’a aucunement besoin de mon soutien, dans ce domaine aussi elle est en auto-suffisance …

Parce que moi, Aix-en-Provence, j’aime, parfois, j’y suis hébergée, souvent je m’y balade, Canon en bandoulière, à l’œil à l’affût, l’objectif à l’agachon, pour un temps chasseresse … et rentre souvent bredouille !

Car moi, ce que j’aime, ce qui me fait rêver, ce que j’aime photographier c’est le guingois, le traviole, l’étonnant, le bizarre, le scotchant.

A Aix, point de tout cela, ici, tout est propre, entretenu, figé dans sa beauté, sa fierté sa culture  et son histoire. Très, trop facile de tomber dans le cliché, voire la carte postale.

Mon Canon est déçu, alors pour le consoler j’y shoote des passants, des déambulants, des étudiants, des habitants, des divers-droite, des non-chalants, des attardés, tout un joli monde.

Mais parfois, comme aujourd’hui, j’y fais de belles rencontres, des mots oubliés, des traces du passé, des déclarations qui se fondent dans le paysage lui rendent son humanité, et à moi l’espoir

Publicités

3 réflexions au sujet de « Clichés aixois »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s