Suis non fumeuse … tralalalalère …

Je finis ma deuxième semaine ! Applaudissements de la foule en délire !

Enfin de moi, sous ma couette. En effet je ne me suis jamais sentie aussi seule, abandonnée de tous les miens, famille, amis, bref, les fumeurs !

Moi, autrefois, il  a peu étais locomotive, me retrouve plongée dans le train-train, le ronron sans pause cigarette, sans échappée belle, sans avoir su et pu trouver le moyen de débloquer la soupape, lâcher la vapeur, gérer le stress.

Et puis, franchement et heureusement que je vous aies vous mes lectrices, mes amies de coton, car j’ai beau me tourner dans tous les sens, de mon entourage point de soutien !

Mes poussins sont joueurs, piaillent, d’adonnent joyeusement à leur vice et en souvenir,m’abandonnent leurs cendriers emplis de mégots nauséabonds. Il m’a fallu leur (re)signifier fermement la nouvelle donne, préciser que dorénavant suis non fumeuse, récoltant un terne et décevant « ah bon » sans point d’exclamation, devançant une avance sur héritage … mes briquets …

L’amoureux, lui, Monsieur Chéri, fut le premier informé de mon involontaire décision.
Là permettez que j’ouvre une parenthèse, vous expliquer la génèse de cet arrêt. En effet si cette idée me titillait vaguement depuis quelque temps déjà, je ne l’ai jamais laissée émerger totalement ni s’exprimer en public.
Non, cela c’est passé un jour, le cinquième sur le même paquet de clopes, un jour de congés, où je l’ai achevé, un jour où ma seule décision a été de ne pas descendre en racheter, en vrai ou en substitut, et de truster dans le wait and see.
Et puis être prise d’un fond d’angoisse, et de me demander si je ne suis pas dans le déni, si je ne me la raconte pas, oui quoi, et si ma légendaire non-addiction à la nicotine se révélait une fumisterie et si tout mon courage s’envole en fumée au seul cliquetis d’un briquet. Oui, quoi, étais-je était-je assez forte pour la laisser m’abandonner me quitter celle qui fut ma seule compagne durant des journées et des nuits entières.
Nous savons ce qu’il en est des relations toxiques, que ce sont celles dont les liens sont tressés les plus serrés, celles auxquelles nous sommes viscéralement attachés, et dans lesquelles on cherche à se faire du bien en se faisant du mal.
Je ferme la parenthèse et reviens au cas monsieur Chéri, celui qui eu droit à la primeur de mon annonce au bout de 2 jours, style, « tu n’as rien remarqué ? hein ? hein ?  » et pour arrêter le calvaire (le mien pas le sien), lui préciser « ben quoi, j’ai arrêté de fumer ! »,  ce à qui, il me répond « oh, pour ce que tu fumais, tu pouvais continuer »… Faisant fi de mon regard noir, le téméraire aggrave sa situation et met à mal ma tolérance et notre relation en s’exclamant « Mon Dieu, j’espère que tu ne vas pas te prendre 10kg, au quel cas, je préfère que tu fumes ! ».

Une semaine se passe, cahin-cahan, dans un grand silence. J’espère un mot d’encouragement, une réflexion (positive). Rien. Exaspérée, je finis par m’en plaindre hytériquement quelque peu nerveusement. De quoi je parle ? J’ai arrêté de fumer ? Se souvient pas. A oui, peut-être. Mais après tout, hein, pas si difficile. Et le poids, ça va ?
Fin de la deuxième semaine, la situation est la même. Je donne les nouvelles du front qu’il ne m’a pas demandées, je le bouscule, il se défend : agir ainsi est, selon ses dires, une marque de respect, son soutien … passif …

Faire semblant d’y croire … et surtout se souvenir que si Dieu s’est fatigué a créer les copines … ce n’est pas pour rien …

Publicités

6 réflexions au sujet de « Suis non fumeuse … tralalalalère … »

  1. il faut rien attendre des autres malheureusement !!le combat contre la clope est pernicieux rempli de gens qui t en proposent sans arret qui te destabilisent (tu vas pas tenir ) et je sais de quoi je parle seulement t as volonte auras leur respect continues comme ca t es sur la bonne voie

  2. Bonne continuation. Pour moi c'est difficile de ne pas devenir … fumeuse. Jamais essayé, j'avais pas envie mais là ca devient difficile. Je me surprends des soirs, quand je m'ennuie à dire "tiens j'men fumerais bien une" mais comme j'ai jamais franchi le pas encore …PS : bienvenue à toi dans mon p'ti monde 😉

  3. Je suis assez étonnée par la réaction de tes proches. Arrêter de fumer, ce n'est sans doute pas rien, alors si en plus même ton compagnon ne t'encourage pas et ne fait attention qu'au poids que tu pourrais prendre…j'espère que quelqu'un sera là pour te soutenir 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s