Suis pas jalouse, mais

Je vous le confirme, je ne suis pas jalouse mais …
Si monsieur Chéri a l’idée d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs et de se rouler dans la rosée, et bien, il est prévenu il paiera les pots cassés, et pourra aller planter sa tente ailleurs.
Non, je ne suis pas jalouse, il a le droit de regarder, mais doit se souvenir de prendre garde, que je l’ai à  l’œil (qu’il n’oublie  pas celui que j’ai de greffé dans le dos),  et respecte  la mise en garde « GUARDARE MA NON TOCCARE » !
Non, je ne suis pas jalouse, son passé, no problemo, mais quand il ressurgit le sourire roucoulant et la fesse frémissante, mon sang ne fait qu’un tour, et je pose les limites afin qu’il ne dépasse pas les bornes : « Tu la croises, très bien, vous buvez un verre, OK, mais un tête-à-tête dans l’ex nid de vos amours, là je dis non ! », car nous le savons de la cuisine à la chambre, il n’y a qu’un pas …
Non, je ne suis pas jalouse, attention femme dangereuse, qui  rappelle que é pericoloso sporgersi (notez au passage que la non-jalousie s’exprime mieux en italien) sur le décolleté de la Bimbo, et que celui qui plonge encourt le risque de tomber de haut.
Non, je ne suis pas jalouse, et il le sais, je te lui redis, je ne mettrai pas en colère, mais aux abonnés absents et disparaîtrai de sa vie, sa boîte mail, de sa carte mémoire. Car aimer, je l’ai appris demande respect de l’autre et de soi même, et qu’il est des zones sombres à ne pas explorer, où dans une autre vie je me suis fourvoyée, suis allée, ai vu et n’ai pas vaincu.
Nous sommes adultes, nous sommes libres, libres de nos choix, libres de rester ou de partir. L’erreur est humaine, la chair est faible, mais je n’ai ni l’envie ni la force, ni l’envie d’avoir la force de subir, de souffrir, d’être nourrie de mensonges, d’imaginer des comparaisons, des complicités, des gestes des caresses et des draps froissés.  
Et puis oui, je sais, monsieur Chéri n’est pas jaloux, mais j’aimerai bien moi qu’il le soit un peu, juste un peu, parfois, pas tout le temps. J’aimerai bien voir ses yeux virer au noir et lancer des éclairs, et ses lèvres se crisper sur des mots qu’il se refuse à prononcer, et se reprendre en reconnaissant son erreur.
Alors, monsieur Chéri, toi dont la devise est « quand on veut on peut, n’oublie pas qu’une femme blessée vaut une tigresse, et que moi aussi je peux … avant de tourner les talons
Alors monsieur Chéri, si tu viens à fauter, surtout un conseil … soit discret …

Publicités

2 réflexions au sujet de « Suis pas jalouse, mais »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s