Pousser une porte dérobée à l’oubli …

Et découvrir un salon de conte de fées, où mes jeans sont une injure, une insulte à tant de beauté.
Je veux une robe de couleur de lune ou de soleil, un peu élimée, pour pouvoir m’y fondre, m’y faire accepter. Je veux que l’on éteigne les lumières, me tende un chandelier, et me laisse seule. 
Je veux glisser pieds nus sur le parquet, déposer le chandelier sur la cheminée, démultiplier la lueur des bougies dans les miroirs.


Je veux danser, valser, virevolter, jusqu’à l’ivresse, invoquer  les esprits, les âmes et et inviter les anges  à se libérer de leur crucifixion et à mon bal  improvisé. 
Je veux les voir s’envoler, tournoyer, revenir à la vie, leurs sourires s’agrandir, pommeler leurs joues. 
   

Mais voilà que nous nous heurtons à des importuns, des gâcheurs de fête, des cartons, des bobines, oubliés, remisés loin des regards, dans ce lieu désormais inutile, vestige suranné d’époques bouleversantes et bouleversées,

Quel Barbe-Bleue, Gilles de Ré, quels dévoyés nous ont abandonné cette blessure béante

Quels monstrueux secrets leur a-t-il fallu emmurer ?

Cela se passe à Marseille, sur la Canebière, dans l’ancien Grand Hôtel du Louvre et de la Paix, aujourd’hui disparu laissant la place à un C&A.
C’était un lieu de luxe et de faste, entre mer et gare, un havre de paix, qui a connu la guerre, l’occupation et la dégradation. Telles ces femmes qui se sont données à l’ennemi, il a été dépouillé dégradé humilié avant de sombrer dans l’oubli, immolé sur l’autel de l’oubli et de la réconciliation des peuples 
C’est ainsi qu’à Marseille, on enterre son passé, préférant regarder vers l’horizon, la mer, des ailleurs utopiques.
Demandez, suppliez, on vous ouvrira, vous rendra témoin de ce massacre, et à votre tour, vous photographiez, en parlerez, écrirez, partagez, témoignez, et peut-être l’arracherons-nous à l’oubli …

Publicités

2 réflexions au sujet de « Pousser une porte dérobée à l’oubli … »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s