Fermé pour repos

Dis patron,

Faut réagir, faire quelque chose, moi je ne peux plus.
D’accord, j’ai fait le fête, et bu beaucoup, et non ce n’est plus de mon âge, de travailler autant s’entend.
Oui, patron, je souffre de grosse fatigue, faut m’arrêter me les accepter mes RTT, me le faire à rallonge ce week-end.

Écoute, patron j’ai tous les symptômes, regarde à ton tour tu bailles, cherches pas c’est contagieux !

Lundi déjà, pesait sur mes épaules tel un vendredi.
Et mardi, tu as vu mon appareil photo en bandoulière, tout léger sans sans batterie.
Mercredi, tu m’as découverte t’attendant sagement devant la porte : mon trousseau de clefs oublié sur le lit, et il m’a fallu faire appel à un ami pour réintégrer mon nid. Heureusement je n’avais pas oublié mon téléphone, çà je me l’étais réservé pour aujourd’hui.

Et pourtant, je lutte, bois des litres de café (enfin quand je n’omets pas le récipient sous le filtre), de Red Bull,  Guronsan, vitamine C, méprise les escaliers n’utilise que l’ascenseur (dont je confonds le code avec celui de ma carte bleue).

Et toute cette semaine tu as pu m’admirer, une longue mèche barrant mon visage,  cale le coude sur le bureau le menton dans le creux de la main et tape d’un doigt sur le clavier, lentement au rythme de mes pensées. Et non je ne grimace pas, je souris, nuance !

Mais dis, patron, crois-tu qu’il soit normal, qu’alors que je viens de m’enfermer dans les toilettes, constatant qu’il y fait noir, je m’efforce à ouvrir les yeux, et réalise que j’ai oublié d’appuyer sur le commutateur ?

Et puis ce soir, collé sur ma porte, j’ai trouvé ceci :

Alors je te le dis, lorsque l’information sur mon délabrement sort du périmètre de l’arrondissement, la situation est officiellement grave, frôle le désespéré !

Je ne te demande pas de payer les vitamines, ni la cure de désintoxication, ni le ravalement, juste quelques jours de repos, un petit seulement et Pâques faisant le reste, à mon tour je ressusciterai.

C’est oui ? Merci mon petit patron adoré, des bises, de joyeuses fêtes, reposes-toi bien, je le vois bien que mon petit laïus t’a un tantinet tanné, mais moi tu vois c’est magique, merveilleux, je me sens déjà mieux !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Fermé pour repos »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s